Bienvenue

 

© Amélie Reboul

© Amélie Reboul

 

      « … Bruno Ruder qui pourrait avoir librement assimilé une large palette du piano du XXème siècle (Bartok, Messiaen, Stockhausen) fait sonner tout le piano, sculptant la dissonnance, tirant parti de la moindre résonnance… »
   Franck Bergerot
      « … Bruno Ruder rivalise d’invention et de sensibilité dans le mariage des timbres de l’instrument, passant du plus mat au plus éclatant dans un jeu de tensions harmoniques d’une immense élégance… »
   Lorraine Soliman
      « … Protéiforme, le jeu de Bruno Ruder alterne séquences martelées avec une grande science du rythme et du contrepoint et des passages plus doux, tout en accords esquissés et phrasés liés, cristallins. Cette faculté de jouer sur la force pour créer une masse sonore instable mais continuellement mélodique, sombre mais traversée de rayons solaires, est évidente… »
   Olivier Acosta